Land(escape), une collection aux paysages abstraits

planche d'inspiration pour un thème

Alors, de quoi allons nous parler aujourd’hui ?

Et bien, de collection, de thème, d’inspiration, ah et puis de broderie encore et toujours 😀

Alors chères lectrices et chers lecteurs (s’il y en a dans la salle 😀 ) , avez-vous remarqué, dans le milieu de la mode, pour créer une collection, on a tendance à créer une ou plusieurs thématiques.

Si comme moi, vous adorez les reportages de Loïc Prigent et son œil vif et amusé,  la question récurrente qu’il pose justement aux créateurs.rice, aux directeur.rice artistique, concerne justement leurs inspirations. Pourquoi? Car c’est pour conceptualiser, formaliser l’ensemble d’une collection. Cela donne le ton. Cela aide à structurer la collection.

L'explication du jour, bonjour !

Comment on définit un thème ?

Pour définir, créer un ou plusieurs thèmes, les sources d’inspirations sont multiples:
Une exposition, un film, un pays, une culture, un évènement populaire, une personnalité, un.e artiste, ou bien le tout combiné ! Cela est inhérent à la ou les personnes qui sont en charge de créer une collection. Cela est propre à chacun. Et suivant la taille de la société ou de l’entreprise, le personnel en charge de la création n’est pas le même.

Dans une grande maison, il y a un.e directeur.rice artistique, entouré d’un ou de plusieurs studios de création et départements spécifiques (accessoires, cuir, maille etc..)
Dans une marque de Prêt-à porter, c’est plutôt une équipe de stylistes et/ou de chef.fe.s de produits.
Et dans une plus petite structure, l’équipe de création est parfois réduite à une seule et même personne !
Ajouter une bonne pincée de stagiaires et c’est bon !
Tout ce joyeux petit monde s’inspire donc en allant à des expositions, en étant à l’écoute de ce qui fait vibrer les gens ou eux-même, ou tout simplement en se copiant les uns sur les autres ! Certains comptes instagram vont même jusqu’à le dénoncer plagiats entre marques, comme @diet_prada.

Et puis, il y a des personnes dont le métier même est la création de tendances (sans la matérialiser sous forme de collection de vêtements ou autres). Ils décryptent ce que l’on ne perçoit pas forcément. 
Cela s’appelle un bureau de tendances. En France, les plus connus sont Nelly rodi et Carlin.
Le but et le travail de ses bureaux, c’est d’offrir à leurs clients (à savoir les groupes industriels du textile et de l’habillement), les prochaines tendances sur lesquels ils doivent se baser pour être au mieux des futures attentes des particuliers. Et cela quelques années en amont, autour de 2/3 ans. Donc votre envie en tant que consommateur est fortement biaisée par l’offre qui se trouve en boutique. Inspiration ou manipulation, telle est la question !

Gloubi-boulga de la mode

C’est quoi ce nom de thème ?!

Dans mes études de design de mode, faire un cahier de tendances ou des pages d’ambiance était l’étape que j’adorais faire. Passer des heures à trouver les bonnes photos, le travail de certains artistes , qui sauront être les plus pertinentes lorsque l’on présentera le thème à quelqu’un. C’est parler avec des images, mais surtout dérouler une histoire. A l’époque je découpais des magazines, je photocopiais des beaux livres pour créer un mood bord (un tableau d’ambiance). Maintenant nous avons Pinterest 🙂 mais vous voyez je ne peux pas m’empêchez de faire quelques visuels  avec les photos glanées dessus !

Le plus amusant était lorsqu’il fallait des mots pour formaliser un thème. C’est devenu une blague avec une amie, tant on trouvait que les noms de thèmes étaient parfois sans réel sens. Un agglomérat de mots ! Le plus drôle que l’on ai croisé était “Trekking rétro fun” (qui est bien évident devenu une “private joke”) !
Nos sessions shopping se transforment vite en un concours de mots qui sont sensés conceptualiser et formaliser une mode 😀 .
Que voulez-vous on a tous nos travers ! Cela dit, vous avez déjà dû prononcer un “ça c’est complètement rétro” ou “j’aime bien ce côté casual, cocooning” . Faites gaffe c’est la pente douce vers la contamination, après vous allez donner des noms spécifiques aux couleurs (j’adore faire ça 😀 ) . “Ce n’est pas orange, c’est une couleur tomette, un peu terracotta, qui tire vers le tangerine ”
Allez! Admettez que c’est plus précis et évocateur d’une ambiance !

L'histoire d'une inspiration

"Land(escape)"

1500 ans plus tard (que ceux qui sont toujours là lèvent les bras ! #référencedetrentenaires ), je vous parle enfin de ce thème, cher à mon cœur.
Je le nomme “Landescape” c’est un jeu de mot en anglais entre “landscape” qui veut dire paysages, “land” :  la terre, le relief, et “escape” qui signifie s’échapper, fuir.
Mon inspiration a débutée autour de paysages, d’effet de couches terrestres, ou l’on ne distingue plus si c’est un zoom sur la matière ou une vue d’ensemble. Une accumulation de matière, et un jeu de texture. Brillant, rugueux, lisse, doux, opaque entre autres.
Je mets en miroir ces paysages physiques à ce que j’appelle des paysages intérieurs, qui sont des états émotionnels.
Les broderies autour de ce thème sont donc comme des parenthèses, des instants suspendus, et qui nous projette dans des paysages fantasmés ou rêvés. Les couleurs sont parfois vives, elles se percutent, tout comme les effets de matière.
Je vous ai perdu.e. en route ?

Alors est-ce que ces planches vous aident à mieux comprendre mon inspiration et mon intention ?

C’est un thème que j’ai envie de développer, je souhaite explorer différents supports comme de la papeterie. Contrairement à la notion de tendance (ou mode) qui est plutôt éphémère, ce thème, je veux qu’il s’inscrive dans une durée. Il me semble assez vaste pour cela, sans que ce ne soit redondant ou ennuyeux en terme de créativité.

C’est un thème qui me fait vibrer et qui continue de m’inspirer, cela fait à peu près 2 ans que je l’ai conceptualisé. Ces premières broderies ne sont donc que le balbutiement d’une collection ! Peut-être que j’en serais lassée au bout d’un moment, pour l’instant je n’aspire qu’à me replonger dans ces découpes aléatoires de flaque, et surtout me laisser aller au fil de mes envies.

Voici pour l’instant les broderie que l’ai pu réalisé autour de cette thématique “Landescape” .
Les matières sont du cuir, ou simili, ainsi que des paillettes, de la broderie avec différents fils, des perles, du tissu. Elles sont toutes issues de chutes ou de “vente vide-atelier”.

Ce sont des tableaux plus ou moins abstraits.

Vous aimez ?

Pour le prochain article je ne sais absolument pas de quoi je vais vous parler … ah si ! Peut-être que cela implique 3 couleurs qui se trouvent sur le drapeau national français.. là c’est du gros indice !

A très vite, et prenez soin de vous.

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier